Yom Hashoah יום השואה

Yom Hashoa – 27 Nissan

Le jour de la commémoration de la Shoah  a été fixé par une loi signée en 1953 par David Ben Gourion et Israël Isaac ben-Zvi au 27 Nissan, huit jours avant Yom Haatsmaouth, le jour de l’Indépendance de l’Etat d’Israël. Il est appelé en Israël  Yom HaZikaron laShoah ve-laGuevourah, jour du souvenir de la Shoah et de l’héroïsme rappelant les six millions de morts juifs qui ont été assassinés pendant le régime nazi et la résistance qui a eu lieu pendant cette période.

Le mot « Shoah » signifie la catastrophe, le cataclysme, la destruction et tente d’évoquer le mal poussé à son paroxysme tel qu’il a été perpétré par les nazis en organisant la mort systématique et industrielle des juifs.  Ce jour est marqué par les juifs du monde entier en allumant des bougies à la mémoire des disparus, en lisant leur nom pendant 24 heures d’affilés, pour certains en jeûnant, en récitant des prières de commémoration et le kaddish.

Notre devoir est de ne jamais oublier, la 614ème mitswa, comme le dit le théologien Emile Fackenheim, ne pas donner de victoire posthume aux bourreaux. Notre devoir est d’écouter et d’entendre ces témoins qui ont ce courage extraordinaire de parler pour transmettre aux générations suivantes et que jamais de telles ignominies ne se reproduisent.  Il n’y a pas d’explication qui ne soit un blasphème, nous ne pouvons que questionner et questionner encore, et survivre en tant que juifs, endeuillés d’hier mais fiers de notre héritage et de notre appartenance.


« Jamais je n'oublierai cette nuit, la première nuit de camp, qui a fait de ma vie une nuit longue et sept fois verrouillée. Jamais je n'oublierai cette fumée. Jamais je n'oublierai les petits visages des enfants dont j'avais vu les corps se transformer en volutes sous un azur muet [...] Jamais je n'oublierai cela, même si j'étais condamné à vivre aussi longtemps que Dieu lui-même. Jamais. »

Elie Wiesel, La nuit


Texte retrouvé sur le mur d’un ghetto :
« En dépit de tout je crois au soleil,
Même s’il ne brille pas,
En l’amour,
Même s’il n’est pas dit,
En Dieu,
Même s’Il est silencieux »

La lettre de la cjl

 

 
Mon Dieu, mon Dieu, que ces choses ne prennent jamais fin, le sable et la mer, le bruissement de l'eau, l'éclair du ciel, la prière des êtres humains. Hannah Senesh

 
27
Dimanche   יום ראשון
Septembre 2020

Date Hébraique

9 Tichri 5781

כ״ג בניסן תשע״א

Septembre - Eloul 5780
  • LU
  • MA
  • ME
  • JE
  • VE
  • SA
  • DI
    • 31
    • 01
    • 02
    • 03
    • 04
    • 05
    • 06

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


    • 21
    • 22
    • 23
    • 24
    • 25
    • 26

      Paracha Haazinou - פרשת האזינו

      Vous pouvez lire la paracha Haazinou en français, anglais et hébreu grâce à notre partenaire Sefarim.

      Shabbat shuva



      logo sefarim

    • 27

      Médiathèque et bibliothèque

      La médiathèque et la bibliothèque vous proposent des films et des livres sur notre culture, notre identité et les sources de notre savoir.


    • 28

      Yom Kippour - יום הכיפורים


    • 29
    • 30
    • 01
    • 02
    • 03
    • 04
     

    cjl nitsa

    10 - 14 rue Moufle
    75011 Paris
    Tèl : 01 55 28 83 84
    Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

    logo france culture

    Écoutez le rabbin Pauline Bebe dans le documentaire diffusé sur France culture «Femme pasteur et femme rabbin», de Virginie Oks et Assia Khalid (prise de son : Yann Fressy)



    logo europe 1

    Interview du Rabbin Pauline Bebe dans l'émission des clics et des claques du 18/12/2013.
     


    Huffington Post

    Les articles de Pauline Bebe à lire sur le site du Huffington Post




    Interview du Rabbin Pauline Bebe sur la radio France Info, le 4 décembre 2011


    EMOUNA - L'Amphi des religions


    Cette initiative, issue de notre communauté et d'autres représentants du judaïsme, du christianisme, de l'islam et du bouddhisme, a reçu le soutien de l'Etat et des institutions religieuses. Elle est réalisée en partenariat avec Sciences Po et s'organise autour d'un collège des fondateurs du projet, présidé par  notre ami Frédéric Puigserver. Elle s'appuiera sur le Professeur Jean-Marie Donegani, conseiller scientifique du programme.
    En savoir plus…

    Faites un don